22 novembre 2013 ~ 0 Commentaire

Critique de BD : « RG »

I – Les auteurs
Frederik Peeters est né le 14 août 1974 à Genève en Suisse.
Titulaire d’un diplôme de communication visuelle en 1995, il exerce le métier de bagagiste pendant trois ans puis publie sa première bande dessinée Fromage et Confiture en juin 1997 puis se concentre entièrement à la bande dessinée.
Il sera remarqué en 2001 par son roman Pilules bleues aux éditions Atrabile.
En 2003, il lance une série : Lupus chez Atrabile et une deuxième : Koma chez les Humanoïdes associés.
Il a reçut en 2001 le prix Töpffer (jeune bande dessinée genevoise) pour Pilules bleues, le prix de la BD du Point pour Aâma ainsi que quatre nominations et trois prix au Festival d’Angoulême.

Pierre Dragon est né en 1965 dans l’Aude. Après le baccalauréat et un service militaire dans les commandos, il intègre la police parisienne. Il intègre plus tard différents services avant de rejoindre les Renseignements Généraux pour lesquels il travaille toujours. Il rencontre en 2006 Joann Sfar qui, fasciné par ses histoires, le présente a Frederik Peeters avec qui il réalise sa première bande dessinée basée sur son expérience, ses souvenirs et son quotidien : « RG ».

II – La maison d’édition
Gallimard a été fondé en 1911 et est considéré comme
une des maisons d’édition les plus importantes et influentes de France. RG est intégré à la collection Bayou crée en 2005 qui compte actuellement soixante six ouvrages notamment Aya de Yopougon de Marguerite Abouet. La collection est dirigée par Joann Sfar qui est aussi le dessinateur du logo.
Bayou contient uniquement des « romans graphiques » ce que l’on peut traduire par des « grandes histoires de bande dessinée lisibles par tous » (Joann Sfar).

III – Résumé
RG est une bande dessinée de type polar.

Pierre Dragon appartient aux RG depuis cinq ans. On lui confie un travail « discret » dans lequel il dirige une cellule spéciale non officielle avec deux collègues qui a la charge de surveiller un groupe de trafiquants suspectés d’injecter leurs revenus dans une organisation terroriste.
Après des heures de planque, des interventions audacieuses, des renseignements et de l’action, il finit par démanteler le trafic.

IV – Analyse
Le point de vue de la BD est interne car l’attention est focalisée sur Dragon et nous connaissons ses pensées qui sont consignées dans des récitatifs qui sont des panneaux. Ils sont légèrement bleutés avec les bords en angle droit contrairement aux bulles de parole qui ont les bords arrondis.

Le graphisme de la BD est propre au dessin de Frederik Peteers qui dessine au stylo pinceau et les couleurs faites à l’aquarelle sont époustouflantes (c’est la première fois qu’il fait lui-même les couleurs).

Les cases sont toutes rectangulaires ou carrées et les planches sont parfois quadrillées avec les cases. Toutes les transitions se font par ellipse et le rythme est assez saccadé, enchaînant des scènes calmes avec d’autres de tension ou même d’action à la fin de la BD. Très peu d’onomatopées sont utilisés.

Cette BD me fait clairement penser à un roman policier.
J’ai bien apprécié RG grâce au scénario très prenant ainsi qu’aux couleurs très bien réussies à mon goût. Je me suis rendu compte que je possédais les deux tomes chez moi et j’ai hâte de pouvoir lire le deuxième ! Je recommande RG à toutes et à tous qui auraient l’occasion de le lire.

Sources :
• http://fr.wikipedia.org/wiki/Frederik_Peeters

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Twilight, The vampire diari... |
Play it again, Sam |
CABINE OF THE DEAD |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | film streaming
| inderalfr
| PASSION MARILYN M.